Du 16 septembre au 10 novembre 2017

En Résonance avec la Biennale de Lyon 2017

Vernissage Le samedi 16 septembre à 15h.




Avec les travaux de :


Laure Abouaf          |          Melania Avanzato          |          Clara Cuzin         |         Zacharie Gaudrillot-Roy
 




Le tropisme définit, au sens figuré, une force obscure qui pousse un sujet à prendre une certaine orientation. Tout être vivant semble sujet à ce phénomène. Que pouvons nous penser de l'évolution des êtres vivants aujourd'hui, nos choix et nos actes sont ils le fruit de notre instinct, ou sont ils orchestrés par des systèmes ? « Tropisme » explore ce sentiment fugace, questionnant la notion même de liberté et notre rapport à l'animalité.




Dans le cadre de l'exposition TROPISME :

Les chimères de Heinrich Hertz

Performance narrative et sonore.
Texte/voix : Jindra Kratochvil, musique/son : Stéphane Libert.





Certains organismes récents ne résistent plus à la lumière d'origine naturelle et nécessitent un environnement spectral entièrement contrôlé pour se développer pleinement. Comment interpréter ce besoin inéluctable de fréquences spécifiques ? Qu'en est-il de ces fascinants superorganismes dits "hertziens" ?







 



 

Top